Je craque sur la nourriture quand je déprime, comment faire ?

Aujourd’hui, je vous dis quoi faire lorsqu’on a tendance à craquer sur la nourriture dès qu’on est stressé ou déprimé.

Lorsqu’on est stressé ou déprimé, on a tendance à compenser par l’alimentation, en privilégiant les produits sucrés qui ont tendance à apaiser, à réconforter.

Comment limiter les idées négatives ?

C’est vrai que physiologiquement, lorsque l’on consomme des produits sucrés, on sécrète de la dopamine qui est l’hormone du bien-être. Je vous donne mes conseils pour éviter de craquer.

Déjà, il faut vraiment positiver et garder votre motivation à toute épreuve. Il est vrai que les sentiments négatifs tels que la peur de l’échec par exemple ou la culpabilité peuvent entrainer des comportements automatiques tels que des pulsions alimentaires.

Ne restez pas plus de 3 heures sans apport alimentaire. Faites donc vraiment trois vrais repas et deux collations, une le matin et une l’après-midi, pour avoir une glycémie stabilisée et ainsi éviter les fringales.

Posez-vous lorsque vous mangez, mangez dans le calme, prenez au moins 15-20 minutes et surtout soyez conscient de ce que vous mangez.

Quels aliments peut-on manger en cas de grignotage ?

Privilégiez les céréales complètes et les légumes secs qui sont composés de minéraux anti-stress, et supprimez totalement les produits sucrés, sauf 1 à 2 fruits par jour, et les produits raffinés qui ont un impact assez négatif sur les fonctions du cerveau et qui modifient l’humeur.

Enfin, buvez au moins 8 verres d’eau plate par jour, la déshydratation peut provoquer d’importantes fatigues, et évitez le café, l’alcool et les sodas.

Sur le moment, si l’envie de grignoter arrive, déjà relaxez-vous 5 minutes en faisant de profondes respirations pour calmer votre stress.

Ensuite, buvez un grand verre d’eau ou un grand mug d’infusion ou de thé pour combler l’estomac.

Faire une activité agréable et limitez les aliments riches et gras

Essayez de vous occuper l’esprit en faisant une activité qui vous plait. Prenez une collation anti-stress, c’est-à-dire une collation qui va être riche en tryptophane, en vitamine C, en omégas 3 et en magnésium.

Par exemple, je vous donne un smoothie anti-stress. Mixez une banane avec un kiwi ou une pomme. Ajoutez un verre de lait d’amande, une cuillère de graines de sésame ou de spiruline en poudre, quelques noix, et vous pouvez aussi ajouter une cuillère de cacao maigre en poudre.

Si malgré tout cela vous avez craqué, inutile de vous en vouloir, ce qui est fait est fait. En revanche, agissez rapidement dès le repas suivant en rééquilibrant votre alimentation.

Evitez surtout les restrictions qui vont créer d’autres frustrations et essayez d’intégrer dans votre quotidien quelques petits plaisirs pour éviter justement de compenser par l’alimentation.

2018-11-24T11:26:16+00:00